Accompagner nos mutations
grâce à l’intelligence du corps

La crise sanitaire due au coronavirus est venue précipiter les transformations de notre monde qui s’accéléraient déjà depuis des décennies, poussées par le réchauffement climatique, l’épuisement des ressources, l’essoufflement des structures et des organisations. Nos identités personnelles et professionnelles sont aujourd’hui bousculées comme jamais, nos repères modifiés et nos trajectoires bouleversées.

 

Ce vaste mouvement constitue un immense défi de création : une invitation à la mutation, voire à la transmutation, de nos modes de vie et de fonctionnement.

Dans cette aventure individuelle et collective, notre corps, par ses incroyables capacités et son intelligence directement issue du vivant, est un allié d’exception qui peut nous aider à développer la puissance de création, la liberté d’être et la fluidité d’action dont nous avons besoin pour créer un futur inédit. À condition, bien sûr, que nous apprenions à écouter cette intelligence et que nous sachions la mettre en œuvre.

 

Je ne parle pas ici du corps « extérieur », mécanique, outil ou véhicule, contraint et pressurisé par la société, mais du corps dans son intériorité qui, parce que nous sommes vivants, bouge, respire, perçoit, réagit, s’adapte et se renouvelle en permanence.

 

C’est à travers lui que nous sommes en lien avec notre environnement naturel et humain à chaque instant. C’est un organe de perception à part entière, et c’est celui que nous utilisons le moins !

 

Il est notre premier espace d’existence, un espace interne où se joue une écologie aussi précieuse pour notre présent et notre avenir que la santé de la planète.

Sa mise en jeu active constitue un puissant levier de développement et de transformation : chaque idée nouvelle, chaque prise de décision, la moindre de nos actions et de nos émotions, commence par un mouvement du corps et s’y incarne. Changer le rapport à son corps, c’est changer de façon immédiate et durable le rapport à soi, aux autres et aux situations ; l’écouter, c’est accéder à une somme invraisemblable d’informations qui nous parviennent à longueur de journée ; s’appuyer sur lui, c’est s’appuyer sur les forces du vivant qui nous animent.

 

Rendre à nos corps leur rôle central, vital, dans nos organisations et dans nos vies n’a jamais été aussi crucial. C’est le projet auquel je vous invite : parce que l’énergie, le souffle, la créativité, l’extraordinaire adaptabilité des femmes et des hommes naissent dans des corps reconnus, écoutés, épanouis.

Retrouver l’intelligence du corps
Une urgence dans nos organisations et nos modes de vie

Tout apprentissage, toute interaction, tout processus d’évolution et de transformation s’initie et s’incarne dans le corps. Or nous ne savons plus entendre son langage. Burn-out et somatisations à répétition, mal-être collectifs, frénésie et essoufflement des structures et des organisations, voire de la société entière  : nous devenons des corps, individuels et collectifs, malmenés, niés, épuisés, réclamant d’urgence une véritable attention.

 

Cet ouvrage lance un cri salvateur pour nous reconnecter à l’intelligence fondamentale de notre corps, d’autant plus essentielle à qui occupe un poste à responsabilité et/ou d’encadrement, un métier de l’éducation ou de l’accompagnement.